Baisse des taux à la BCE : taux des crédits immobiliers au plus bas

Suite à une nouvelle baisse du taux directeur de la BCE à 0.05 %, les taux des prêts immobiliers devraient atteindre un niveau historiquement bas au 4ème trimestre 2014.

Des taux de prêt au plus bas

L’emprunt, c’est maintenant ! Suite à l’annonce de la BCE, la baisse des taux devrait donc se poursuivre dans les mois qui viennent, les banques n’ayant pas encore répercutées la baisse sur les taux proposés.  Les emprunteurs devraient ainsi pouvoir s’endetter à 2.50 % en moyenne (hors assurance). Un niveau de taux jamais atteint par le passé.

Une incitation à prêter davantage ?

Cette nouvelle baisse pourrait également permettre aux banques d’assouplir leurs conditions d’acceptation. Malheureusement, la baisse des taux ne profite pas à tous. Certaines catégories de français ont de plus en plus de mal à financer leur acquisition immobilière.  En effet, lorsque le niveau d’apport ou de revenus est jugé trop faible, la situation professionnelle trop aléatoire (gérant de société, travailleurs indépendants ou intermittents) ou la mise en place d’un prêt relais (achat avant revente) jugée trop risquée les banques rechignent à prêter. La baisse des taux devrait permettre aux banques de se refinancer à moindre coût tout en rémunérant moins l’argent qu’elles placent, ce qui devrait les inciter à assouplir leurs conditions d’octroi de prêts aux particuliers et aux entreprises.

Assurance de prêt : loi HAMON, une cadre juridique favorable

Tous les voyants sont au vert pour les emprunteurs. La nouvelle loi HAMON, entrée en application fin juillet 2014, permet de choisir librement son contrat d’assurance de prêt. Les contrats généralement imposés par les banques, et souvent plus couteux, peuvent désormais être résiliés  en toute simplicité au profit d’un contrat d’assurance externe individualisé offrant les mêmes garanties mais un coût significativement plus bas.

Le moment de renégocier son prêt immobilier !

Cette baisse des taux est également l’occasion de renégocier à la baisse son prêt immobilier en cours. Lorsque l’écart de taux représente plus de 0.50%, la possibilité de réduire le coût de son prêt est réelle! Pour cela, il ne faut pas hésiter à solliciter sa banque pour renégocier votre prêt ou à contacter un courtier qui saura proposer la meilleure solution de financement. Par ailleurs, certaines banques proposent désormais des prêts transférables qui permettent de conserver un emprunt  négocié à un taux très bas lors d’un nouvel achat.

Par David Samama

< Liste des articles