Taux d’intérêts au plus bas : pourquoi il faut renégocier son prêt

Les taux de crédit immobilier atteignent un nouveau plancher historique au mois d’octobre 2014. Les conditions d’emprunt n’ont jamais été aussi favorables aux acquéreurs. Mais pas seulement…

Rachat : un véritable impact sur les prêts en cours

Cette baisse des taux profite également aux prêts en cours. Le niveau actuel des taux est tel que la plupart des prêts des années antérieures peuvent être renégociés. Y compris ceux qui ont déjà été négociés à des conditions pourtant très basses.

Exemple : si vous avez emprunté 200 000 € en novembre 2013 à 3.50% sur 22 ans, vous remboursez 1 087 €. Vous renégociez un an plus tard votre prêt à 2.50% sur 20 ans ? En intégrant les frais de rachat (pénalités et nouvelle garantie), votre mensualité passe à 1 055 €, vous réduisez votre prêt de 12 mois et vous économisez près de 25 000 € d’intérêts ! 

Une opération de rachat rentable dès 0.70% d’écart sur le taux d’emprunt initial

Pour que l’opération de rachat soit rentable, il faut que l’écart de taux soit supérieur à 0.70% et que le crédit soit dans la première moitié de sa durée totale. Par ailleurs, il faut conserver le bien quelques années pour amortir les frais de renégociation. En effet, un rachat de prêt implique une hausse du capital emprunté (du fait des pénalités financées dans l’opération). Pour les amortir, une période d’un an est généralement nécessaire.

Assurance de prêt : un cadre législatif favorable

Décidément, la période est propice aux emprunteurs. Le cadre législatif s’est assoupli en matière d’assurance de prêt. La nouvelle loi Hamon, qui permet de changer de contrat d’assurance de prêt dans l’année qui suit la mise en place d’un nouveau prêt immobilier, vous offre la possibilité de choisir librement le contrat le plus adapté à votre projet. La renégociation d’un prêt est également l’opportunité de souscrire à un nouveau contrat d’assurance et d’en réduire significativement son coût.

Pour savoir si le jeu en vaut la chandelle, n’hésitez pas à faire des simulations par auprès d’courtier. Il saura vous proposer la solution la plus adaptée.

Par David Samama

 

< Liste des articles